Accueil

Opération Bouclier
du Désert

Opération Tempête
du Désert

Journal de guerre d'un
jeune lieutenant irakien

Bilan de la guerre

Galeries de photos

Vous avez la parole

Liens


29 novembre 1990

Le 29 novembre 1990, l'ONU vote une résolution historique. Le Conseil de sécurité autorise en effet le recours à la force à l'encontre de l'Irak si Saddam Hussein ne retire par son armée du Koweït avant le 15 janvier 1991 minuit, heure de New York. 12 membres ont voté pour le texte. La Chine s'est abstenue, et le Yémen et Cuba ont voté contre.
Voici ce texte historique.

Résolution 678 du Conseil de sécurité :

Le Conseil de sécurité,

rappelant et réaffirmant ses résolutions 660 (1990), 661 (1990), 662 (1990), 664 (1990), 665 (1990), 666 (1990), 667 (1990), 669 (1990), 670 (1990), 674 (1990), et 677 (1990),

notant qu'en dépit de tous les efforts déployés par les Nations Unies, l'Irak refuse de s'acquitter de son obligation d'appliquer la résolution 660 (1990) [ NDLR : votée le 2 août 1990, demandant à l'armée irakienne d'évacuer le Koweït ] et les résolutions ultérieures sus-visées, défiant ouvertement le Conseil,

ayant à l'esprit les devoirs et les responsabilités que la Charte des Nations Unies lui assigne pour ce qui est de veiller au maintien et à la préservation de la paix et de la sécurité internationales,

résolu à faire pleinement respecter ses décisions,

agissant en application du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

1 - exige que l'Irak se conforme pleinement à la résolution 660 (1990) et à toutes les résolutions pertinentes ultérieures et, sans revenir sur aucune de ses décisions, décide de lui accorder une période de grâce pour lui laisser une dernière chance de le faire ;

2 - autorise les Etats membres qui coopèrent avec le gouvernement koweïtien, si au 15 janvier 1991 l'Irak n'a pas pleinement appliqué les résolutions sus-mentionnées conformément au paragraphe 1 ci-dessus, à user de tous les moyens nécessaires pour faire respecter et appliquer la résolution 660 (1990) du Conseil de sécurité et toutes les résolutions pertinentes ultérieures, ainsi que pour rétablir la paix et la sécurité internationales dans la région ;

3 - demande à tous les Etats d'apporter l'appui voulu aux mesures envisagées au paragraphe 2 de la présente résolution ;

4 - demande aux Etats concernés de le tenir régulièrement au courant des dispositions qu'ils prendront en application des paragraphes 2 et 3 de la présente résolution ;

5 - décide de demeurer saisi de la question.