vendredi 9 novembre 1990

En bref :
   

Le chef d'état-major de l'armée irakienne, le général Nizar Abdel Karim al-Khazraji, est démis de ses fonctions. Il aurait été exécuté par Saddam Hussein en personne. Il est remplacé par le cousin et gendre de ce dernier : Hussein Rashid.

 

 

Il a dit :
   

George Bush, président des USA : "Nous avons le monde totalement de notre côté grâce à l'action de l'ONU".

 

 

 

 

Chronologie des événements - novembre 1990

Des soldats français qui circulaient en territoire irakien sont faits prisonniers par des soldats irakiens.
A Bagdad, les personnalités politiques venues d'Europe et du Japon se bousculent pour plaider la cause des otages. Washington craint un éclatement de la coalition. Des otages sont libérés au compte-gouttes.

Les Etats-Unis mettent sur orbite plusieurs satellites militaires pour surveiller le Golfe.
Bagdad annonce la libération de tous les otages allemands, et la libération prochaine de tous les autres otages.

Polémique en France : Jean-Marie Le Pen revient de Bagdad avec 55 otages. Alors que George Bush rencontre Hafez El-Assad, Mikhaïl Gorbatchev annonce qu'il soutient la coalition internationale.
L'ONU vote une résolution historique : le Conseil de sécurité adresse un ultimatum à l'Irak. Saddam Hussein doit rappeler ses troupes du Koweït avant le 15 janvier 1991 minuit...

 

 

Galerie de photos
  • image 1
  • image 2
  • image 3
  • image 4
  • image 5
  • image 6
  • image 7
  • image 8
En vidéo


Départ de renforts américains pour le Golfe (27 minutes)
FR3 - Journal de 19h30 - 9 novembre 1990